Bannière la clique à claques asbl
Bernard Flament
Bernard Flament au tabla

Auteur

Une nouvelle, un récit musical : « Le bansuri d'Ali »

En janvier 2011, à Ahmedabad, il assiste au Saptak Festival of Music avec les plus grands maîtres et interprètes de la musique classique indienne.
Dans cette atmosphère, il conçoit et rédige un récit initiatique et musical: Le bansuri d'Ali.

Et la résilience

Par ce projet, Bernard veut s'inscrire dans un élan politique, social et inter-culturel beaucoup plus vaste.
En tant qu'enseignant, il pense au message et retombées destinés au public scolaire.
Il veut contribuer à sensibiliser les jeunes malmenés par la vie au ressort qu'ils possèdent en eux pour rebondir et avancer positivement.

Il s'adresse aussi à l'école afin qu'elle joue son rôle de « remontoir » auprès de jeunes fragilisés.
Car, comme le psychanalyste Boris Cyrulnik l'a démontré, « le ressort interne du résilient potentiel reste à jamais caché ou grippé si aucune autorité morale, aucune institution, aucun professeur, aucun parent... enfin, si personne ne lui tend la main pour remonter et déclencher le mécanisme grippé ! »